Vigne del Sole

Les sèche-mains électriques, pas si hygiéniques que ça

dyson airblade

Les résultats d’un test sur un sèche-mains électrique réalisé par une étudiante américaine en microbiologie ne cesse d’être partagé sur les réseaux sociaux.

Pas si nouveau

L’étudiante a partager ses résultats où l’on voit des bactéries et des champignons… de quoi nous passer l’envie d’utiliser ces sèches mains. Photographies en prime, on peut voir la prolifération dans ces appareils.
Un microbiologiste américain rappelle d’ailleurs que ce phénomène de « non propreté » n’est pas nouveau, même si la raison avancée n’est pas celle à laquelle on s’attend.
L’air chaud envoyé est bien utile et tue bien les bactéries présentent sur les mains, mais l’air propulsé amène les bactéries présentent dans l’air sur les mains des utilisateurs… ce qui est parfois contre-productif selon Charles Gerba.

Mais contesté

Évidemment des marques comme Dyson ont contesté les méthodes utilisées et le manque d’analyses complémentaires. Certains ont rapidement pointé du doigt que les bactéries et champignons visibles sur les photographies n’ont pas été analysés, il n’est pas possible de savoir s’ils sont dangereux ou non pour la santé des utilisateurs des sèches-mains électriques.

La réponse de Dyson

Le porte parole de la marque a d’ailleurs déclaré que « tous les sèche-mains Airblade de Dyson sont équipés de filtres HEPA qui capturent les particules de la taille des bactéries. […] L’hygiène garantie par les sèche-mains Airblade de Dyson a été démontrée par des recherches universitaires. Et des hôpitaux, des sociétés agroalimentaires et des entreprises du monde entier leur font confiance« .